Le sorcier Gaufridi – Les possessions d’Aix en Provence

Le diable existe-t-il ? Si la question peut naturellement être posée de nos jours, il n’en était pas de mème au 17e siècle. La question ne faisait pas débat, et le diable tissait sa toile grâce à ses adeptes « sorciers et sorcières » qui usait de charme et maléfique afin de rependra la perversion. C’était du moins, la position des inquisiteurs et beaucoup d’hommes et de femmes furent victimes de cette chasse aux sorcières.

Aujourd’hui, nous allons découvrir l’une de ces histoires de sorcellerie, celle de Louis-Jean-Baptiste Gaufridi, qui fut déclaré sorcier et responsable des possessions diaboliques du couvent des ursulines d’Aix-en-Provence. Nous allons suivre l’histoire de Gaufridy, de sas vie licencieuse et ses intérêts pour la Kabbale, puis de sa décente aux enfers lors de son procès en sorcellerie.

Cette histoire digne des meilleurs films de possessions, fut-elle une véritable histoire de possessions ou une sombre affaire de complot et d’hystérie collective ? Je vous laisse seul juge de la question.

▶ Soutenir la web TV sur Tipeee, accès aux accademia « voir conditions sur Tipeee » : https://www.tipeee.com/arcana-mysteres-du-monde

📚Commander mon livre : https://www.amazon.fr/Arcana-mystères-monde-Ludovic-Richer/dp/2380150044

ℹ Bibliographie :

  • Stanislas de Guaita, Le temple de Satan
  • Raoul Gineste, Les grandes victimes de l’hystérie : Louis Gaufridi, curé des Accoules et Magdeleine de La Palud
  • Joris Astier, L’affaire Gaufridy : l’imaginaire du Mal dans la France moderne
  • Jean-Paul Clébert, Guide de la Provence mystérieuse
  • Article de François de Rosset : Du rituel au procès, l’affaire Gaufridy dans l’Histoire admirable de Michaëlis et dans les Histoires tragiques
  • Article de Fragonard, Marie-Madeleine : L’inquisiteur Michaélis, la possédée Louise Capeau, et le diable Verrine, sur l’affaire Gaufridy

Laisser un commentaire