Les Lavandières de Nuit – Histoire de Fantôme

Vous aimez les histoires de fantôme ?

Aujourd’hui nous parlons des lavandières de nuit, des esprits qui hantent les lavoirs, ruisseau et autres points d’eau.

— Extrait : Les laveuses de Nuits ou Lavandières – par George Sand dans légendes rustiques —

« Voici, selon nous, la plus sinistre des visions de la peur. C’est aussi la plus répandue ; je crois qu’on la retrouve en tous pays. Autour des mares stagnantes et des sources limpides, dans les bruyères comme au bord des fontaines ombragées dans les chemins creux, sous les vieux saules comme dans la plaine brûlée du soleil, on entend, durant la nuit, le battoir précipité et le clapotement furieux des lavandières fantastiques. Dans certaines provinces, on croit qu’elles évoquent la pluie et attirent l’orage en faisant voler jusqu’aux nues, avec leur battoir agile, l’eau des sources et des marécages. Il y a ici confusion. L’évocation des tempêtes est le monopole des sorciers connus sous le nom de meneux de nuées. Les véritables lavandières sont les âmes des mères infanticides. Elles battent et tordent incessamment quelque objet qui ressemble à du linge mouillé, mais qui, vu de près, n’est qu’un cadavre d’enfant. Chacune a le sien ou les siens, si elle a été plusieurs fois criminelle. Il faut se bien garder de les observer ou de les déranger car, eussiez-vous six pieds de haut et des muscles en proportion, elles vous saisiraient, vous battraient dans l’eau et vous tordraient ni plus ni moins qu’une paire de bas. 

▬▬▬▬▬▬ Bibliographie ▬▬▬▬▬▬

  • François-Marie Luzel, Fantômes et dames blanches
  • Éloise Mozzani, Le livre des superstitions
  • George Sand, Légendes rustiques
  • Collin de Plancy, Dictionnaire infernal
  • Daniel Giraudon, Lavandières de nuit

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :