Cauchemar, le démon du sommeil

Il nous est tous déjà arrivé de nous réveiller en sueur, pris de terreur ou dans une situation d’affolement. Vous avez fait un cauchemar, un élément plutôt courant jamais agréable qui trouve ses origines dans plusieurs facteurs psychosomatiques. Anxiété, peur, tristesse, désespoir, traumatisme, un mauvais film d’horreur et bien d’autres serait la cause de nos terreurs nocturne. Mais l’origine du mot Cauchemar puise ses origines bien avant la naissance de la science psychanalytique, cela vient du folklore et des anciennes traditions. Dans les croyances populaires, l’origine des terreurs nocturnes était le fait d’une créature qui s’appelait le « Cauchemar ».

L’étymologie du mot viendrait : De l’ancien picard Caucher au 12e siècle voulait dire, presser ou appuyer sur, ou encore foulé, puis Mare en néerlandais voulais dire fantôme. On va trouver des variables du terme suivant les régions : Ainsi on trouve le Cochemar au 18e siècle en France qui devient le cauchemar au siècle suivant. Chauceur dans le Jura, Chauce-Paille en Franche-Comté. Dans la région de Lyon on lui donnait le nom de cauquevieille, en Isère c’était le chauchi-vieilli, en Languedoc le chaouche-vielio, et pour finir le célèbre croquemitaine d’on l’on raconte encore la légende pour faire peur aux enfants. Le cauchemar était donc un fantôme (Mare ou Mara) ou un revenant qui presse ou qui appuie sur quelque chose. Et ce quelque chose c’était nous bien sûr.

▬▬▬▬▬▬ Bibliographie ▬▬▬▬▬▬

  • Eloise Mozzani, Le livre des superstitions
  • Wilhelm Heinrich Roscher, Le Cauchemar, mythologie, folklore, arts et littérature : Éphialtès, étude mytho-pathologique des cauchemars et démons du cauchemar dans l’Antiquité
  • Sophie Bridier, Le cauchemar : étude d’une figure mythique
  • Claude Lecouteux, Histoire des Vampires, autopsie d’un mythe
  • Photos : Le cauchemar par Johann Heinrich Füssli

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :