Série : Mythologie du Proche orient

Bienvenue sur la chaîne des Mystères du monde, aujourd’hui présentation de la mythologie sumérienne, Babylonienne, Hittite, Hourite. l’origine des grandes religions monothéistes est née à Sumer entre le tigre et l’Euphrate. les récits bibliques de Noé et de moise puisent également leur origine dans les anciens mythes mésopotamiens.

Dans la mythologie Sumérienne le dieu principal, le démiurge se nomme Enlil. Il est le fils d’Anu le père de tous les Annunaki. Enlil est le gardien des tablettes du destin mais c’est un dieu capricieux et colérique et nous allons découvrir son histoire.

Dans la mythologie mésopotamienne le dieu de la sagesse et de la civilisation s’appelle Enki, il est le protecteur de la race humaine contre les malveillances de son frère, Enlil le roi du ciel. Enki en sumérien Ea en akkadiens est l’un des dieux les plus anciens de Mésopotamie et l’un des plus aimés, son principal sanctuaire se trouve à Éridou la plus ancienne des cités sumérienne en Irak. Enki va sauver l’humanité du déluge imposer par son frère en envoyant des prophéties à un Homme Atrahasis. Le déluge de la Bible tient ces origines de cette ancienne légende de Mésopotamie rédiger 2300 ans avant Jésus Christ.

Babylone était l’une des plus importantes villes de Mésopotamie, l’héritage des mythologies Sumérienne et Akkadienne ont évolué pour donner sa propre version aux habitants de l’antique Chaldéen. Marduk est le plus puissant des dieux, le chef du panthéon, le grand héros qui va combattre la déesse dragon Tiamat. C’est un dieu national spécifique à la ville de Babylone, symbolisation du pouvoir temporel et spirituel de la grande cité. Il est l’architecte du monde, créateur du ciel et de la terre ainsi que des grands fleuves du Tigre et de L’Euphrate grâce au corps de Tiamat, la mère des dieux. Son histoire se retrouve dans un texte que l’on appelle l’épopée de la création.

Le dieu Nergal est le maitre des enfers de la mythologie mésopotamienne ( appelé également Erra), il est le maitre du monde souterrain celui qui apporte la mort, la famine et la guerre. Nergal est un dieu ambivalent, colérique et puissant qui conquiert le trône des enfers en s’unissant à la déesse Ereshkigal qui régnait seul sur le monde souterrain préalablement ( l’histoire n’est pas sans rappeler la légende d’Hadès et Persephone de la mythologie grecque). La notion du bien et du mal est toute relative dans l’ancienne cité de Babylone, il faudrait plutôt parler d’ordre cosmique. Nous retrouvons alors Marduk la force céleste opposer à Nergal la force chthonienne qui garde l’équilibre du monde.

L’épopée de Gilgamesh est le plus vieux récit mythologique qui nous soit connu, nous allons explorer la légende du roi d’Uruk, son amitié avec Enkidu l’homme sauvage et les différentes batailles qu’ils livreront conjointement. La suite de l’aventure nous plongera dans la quête d’immortalité de Gilgamesh, ses différentes épreuves puis finalement sa rencontre avec Utanapishtim le sage survivant du déluge, la conclusion de la légende sera riche d’enseignements symboliques que nous analyserons dans la dernière partie de la vidéo. L’épopée de Gilgamesh possède plusieurs versions suivant les différentes périodes d’écriture et nous présenterons quelques nuances entre les différents sources. La version que je vous conte dans la vidéo provient des tablettes de la bibliothèque d’Assurbanipal au 7ème siècle en Mésopotamie. Nous verrons que cette légende partage de nombreux points de concordance avec les épopées héroïques de la mythologie grecques et même avec le conte du Graal de Chrétiens de Troyes.

Le mythe du déluge semble appartenir à toute les civilisations de la planète, le récit le plus connu étant celui de l’arche de Noé et pourtant ce n’est pas le plus ancien. Aujourd’hui je vous propose de découvrir la légende d’Atrahasis (le super sage), un récit mésopotamien qui fut écrit plus de 1000 ans avant que ne soit composée l’histoire de Noé dans la bible des Hébreux. Nous allons suivre les grands événements du mythe, la guerre divine entre les grands dieux « Annunaki » et les dieux mineurs « Igig », puis la naissance de l’humanité sous la houlette de la déesse de la terre « Ninhursag » et le dieu de la sagesse « Enki ». La légende se poursuit avec la colère du dieu du ciel « Enlil » qui ne supporte pas l’humanité et décide de les éradiquer de la surface de la Terre. Enki, le protecteur de l’humanité, va intervenir en informant Atrahasis des évènements à venir. Le super sage va construire une arche afin de sauver sa famille du cataclysme. Dans une deuxième partie, nous tenterons d’analyser la symbolique de ce mythe et son influence majeure dans le développement des religions ultérieur.

Soutenir la web TV sur Tipeee ( accès aux accademia – voir conditions sur Tipeee ) : https://www.tipeee.com/arcana-mystere…  

🔔 Cliquez sur la cloche pour suivre toutes mes vidéos !

– Site Web : http://arcanatv.fr 

– Facebook : http://facebook.com/mytharcanum 

– Twitter : https://twitter.com/ArcanaMdM 

– Instagram : https://www.instagram.com/arcana_mdm 

– Salon discord  : https://discord.gg/Q98R3QA 

Bibliographie :

Henrietta McCall, Mythes de la Mésopotamie

Bible de Jérusalem

Textes Pseudepigraphes Hébraïques

Jean Bottéro, La plus vieille religion en Mésopotamie

Jean Bottéro et SN. Kramer, Lorsque les dieux faisaient l’Homme

Jean Bottéro, initiation à l’orient ancien