Série : Mythologie Berbère

Les Berbères avaient leurs propres divinités, mais comme ils ont toujours en contact avec les autres peuples méditerranéens, ils ont aussi connu des influences des croyances Egyptienne, Grecques, Phéniciennes, Romaines. ils ont aussi exercé leur influence sur ces croyances. N’oublions pas que la terre berbère est associée depuis la plus haute antiquité à la Grèce, puisque Platon y situe l’Atlantide. C’est là que le titan Atlas fut condamné à porter la charge du monde, que c’est là qu’Hercule vainquit le géant Antée, etc. C’est aussi là que selon les Grecs, est née Athéna la fille de Zeus, sur les rives du fleuve Triton. Nombreux sont les auteurs grecs de l’antiquité qui ont évoqué ne serait-ce que dans une ligne, cette partie occidentale de ce qu’ils appelaient alors la Lybie.

Anzar le dieu de la pluie revêt une importance particulière dans les croyances des peuples Berbères de l’antiquité. La tradition est néanmoins parvenue jusqu’à nous grâce aux anciens rites de « Tislit n Anzar » ou la fiancée d’Anzar. C’est un rituel de fertilité qui est toujours pratiqué dans certains villages amazighs. Nous présenterons d’abord la légende de la rencontre entre Anzar et sa fiancée et nous décrirons le rituel tell qu’il est pratiqué depuis les temps anciens.

La mythologie berbères véhicules de nombreuses légendes et tradition qui reste préserver dans les pays du Maghreb. Les amazighs n’ont pas laissé de trace écrite de leurs mythes, nous sommes donc limités à la mémoire des anciens et quelques sources fragmentaires afin de redécouvrir ces mythes anciens. Aujourd’hui nous allons découvrir la légende de la sorcière ou la déesse Teryel, l’une des figures les plus importantes du panthéon Amazigh. Nous présenterons diverses légendes qui font intervenir le personnage et terminerons avec une analyse symbolique de la sorcière et ses connexions avec d’autres mythologies de par le monde. La légende de Teryel est une véritable épopée féminine qui présente la fracture entre l’ancien monde et le nouveau.

Dans les contes d’Afrique du Nord, nous retrouvons la légende d’Antée, le géant roi de l’antique Libye (Maghreb actuel). D’après la mythologie, la tombe du géant se trouverait à proximité de la ville de Tanger dans le cromeck de M’zora, le problème c’est qu’il n’existe aucune source textuelle sur les mythes berbères. La mythologie grecque nous relate également la légende d’Antée, ce dernier aurait été fils de Gaia et possédait une force exceptionnelle, se régénérait perpétuellement au contact de la terre (sa mère). C’est le glorieux Héraclès qui viendra mettre fin au règne du tyran libyen dans un combat épique. Nous allons présenter la légende du combat d’Antée et d’Héraclès, puis nous analyserons la légende qui recèle d’habiles allégories mythologiques concernant les relations entre la civilisation grecque et les peuples berbères d’Afrique du nord. Cette légende marque symboliquement la domination de la culture grecque qui s’implante en Afrique du Nord pendant la période archaïque et se heurte aux populations amazighs.

Soutenir la web TV sur Tipeee ( accès aux accademia – voir conditions sur Tipeee ) : https://www.tipeee.com/arcana-mystere…  

🔔 Cliquez sur la cloche pour suivre toutes mes vidéos !

– Site Web : http://arcanatv.fr 

– Facebook : http://facebook.com/mytharcanum 

– Twitter : https://twitter.com/ArcanaMdM 

– Instagram : https://www.instagram.com/arcana_mdm 

– Salon discord  : https://discord.gg/Q98R3QA 

Bibliographie :

• Contes Des Sages Berbères, M.Halbaout

• Contes Berbères de Kabylie, M.Mammeri

• Contes mystérieux d’Afrique du nord, Jeanne Scelles-Mille

• Hérodote, Histoire

• Camps, G., « Antée », Encyclopédie berbère, no 5, 1er avril 1988

• Théogonie, Hésiode

• Apollodore, Bibliothèque

• Ovide, Métamorphoses

• Hygin, Fables