Les Rois contre le Sultan – L’âge des croisades 8/12

Après la chute de Jérusalem, tombé entre les mains de Saladin, les états latins sont au bord de l’écroulement, seule la cité de Tyr résiste face à la reconquête musulmane. Conrad de Montferrat lance un appel à l’occident chrétien afin de sauver le royaume de Jérusalem. La troisième croisade prend le chemin de la terre sainte sous le commandement de Richard cœur de lion et de Philippe Auguste. Le Saint Empire germanique répond aussi à l’appel, Frédéric Barberousse lance une véritable armada pour secourir les états latins menacés par la grande armée de Saladin. Nous allons suivre les événements de la troisième croisade, la résistance des chrétiens et le projet désespérer de Guy de Lusignan pour reconquérir la ville de Saint-Jean d’Acre. Le roi déchu, responsable de la perte de Jérusalem devait laver son honneur après avoir perdu le soutien de tous les barons d’orient. Les armées des rois de France et d’Angleterre prennent la mer séparément depuis la Sicile afin de soutenir le projet fou de reconquêtes de Saint-Jean d’Acre, alors que l’empereur du Saint Empire franchit Constantinople et traverse le sultanat de Roum tel un rouleau compresseur écrasant les armées seldjoukides. Le sultan d’Égypte et de Syrie prépare sa défense et lance l’appel au Djiad dans tout le monde musulman pour faire face à l’expédition des rois. La troisième croisade de 1189 à 1192 marque la plus vaste opération militaire jamais lancée vers l’orient, seul espoir de survie des états latins d’orient.