Les mystères de Dionysos – Les sociétés secrètes

Dionysos est l’une des divinités les plus énigmatiques de l’antiquité grecque, son culte était marqué par des fêtes orgiaques et frénétiques à l’image du Dieu du vin des excès et de la folie, mais il existe également une pratique secrète et hystérique autour de cette déité. Aujourd’hui je vous propose de découvrir la mythologie autour de la figure de Dionysos et ses nuances dans le cadre du culte à mystère, cela va nous conduire à l’étude de la cosmogonie orphique et du mythe de Zagreus et son démembrement par les titans. Les origines de ses croyances sont difficiles à définir, mais il est probable que le culte à mystère de Dionysos puise ses inspirations dans les traditions thraces via l’orphisme ainsi que dans les traditions orientales, Dionysos n’est-il pas le dieu étranger ? Par la suite nous allons explorer les quelques connaissances qui nous sont parvenues quant à la pratique et la croyance des cultes dionysiaques, les rituels initiatiques et le symbolisme de la mort et de la résurrection du dieu ainsi que son voyage aux enfers et sa résurrection symbolique qui forme le cœur du voyage de l’initié. Les cultes à mystères sont nés pendant la période de la Grèce archaïque, mais ils existent sous plusieurs formes, les clergés ou les Thiasos (société secrète) ou encore sous forme de culte itinérant. C’est sous cette dernière forme que les mystères de Dionysos vont se rependra dans tous le bassin méditerranéens avant de se voir interdits par la République romaine, ils vont alors évoluer en Collegia ou Thiasos. La pratique se concentre dans de somptueuses villas riches de représentation symbolique, comme la fabuleuse villa des mystères de Pompéi. Les cultes de Dionysos vont disparaitre de la même façon que tous les autres cultes à mystères lors de la dernière phase de l’Empire romain avec l’avènement du christianisme et l’interdiction des cultes païens.