La Mythologie Grecque – Cosmogonie et Panthéon

La mythologie grecque est à la fois la plus connue et la plus documentée qui nous soit parvenue, c’est aussi la plus complexe. Elle n’a rien à envier aux religions modernes quant à sa structure mythique cohérente et organiser. Nous allons étudier les principaux mythes fondateurs, la genèse de l’univers et les divinités primordiales (Gaia, Nyx, Erebe, Tartare et Éros), puis la naissance des Titans et des Olympiens. Notre périple va continuer avec les deux guerres divines, la Titanomachie (la lutte entre Cronos et Zeus) et la Gigantomachie (la vengeance de Gaia, la guerre des Olympiens contre les géant et Typhon). Nous terminerons avec l’étude des relations entre les hommes et les dieux puis le monde des morts et le destin des âmes dans la religion des anciens Grecs. Il existe plusieurs versions cosmogoniques des mythes grecs, nous allons nous appuyer sur la plus ancienne, soit les textes d’Hésiode et d’Homère au 8e siècle av. J.-C.. La mythologie grecque est née du syncrétisme de plusieurs traditions endogènes (Pélasges) et d’influences exogène (oriental, mésopotamienne, égyptienne et indo-européenne), ce qui la caractérise, c’est sa structure cohérente en contraction avec les autres corpus mythologiques qui semble désorganiser (probablement dû au manque de sources). L’étude ne va pas se bornée à la présentation des mythes, nous aborderons la symbolique des la pensée grecque au sein du corpus mythologique. Les religions modernes se fondent sur les ruines des précédentes et notamment des croyances grecques, ce qui explique la proximité de certains mythes entre les deux. Le corpus mythologique des Grecs reste, encore de nos jours, l’une des plus importantes bases de réflexion morale et d’explication cosmogonique du monde. L’une des bases fondamentales de notre civilisation moderne occidentale.