La légende du Golem, tradition hébraïque

La légende du Golem appartient aux croyances des traditions hébraïques. Il s’agit d’une créature créée artificiellement via la science kabbalistique, la superstition se retrouve dans certains textes de la Mishna et du Talmud, cependant c’est réellement à partir du moyen âge, avec la création de la kabbale, que la légende du golem se démocratise. Le golem est un être sans conscience, sans libre arbitre et dévolue à la seule volonté de son créateur. La religion juive interdit toute pratique des sciences occultes, mais cela ne va pas empêcher les kabbalistes de se lancer dans l’entreprise. La légende du Golem de Prague est sans nul doute la plus célèbre des légendes concernant le mythe du monstre d’argile. Il devient un protecteur ou du moins la croyance de son existence fait office de réconfort spirituel face aux difficultés de vie dans le ghetto de Prague. Nous allons présenter les origines du mythe, la légende du golem de Prague, les influences de ce mythe dans les œuvres modernes et notamment le célèbre Frankenstein de Mary Shelley, puis nous terminerons avec la symbolique de ce mythe ésotérique.