KENNETH MACALPIN,FONDATEUR DU ROYAUME D’ÉCOSSE

On ne sait pas grand chose de l’homme à qui l’on doit la fondation du royaume médiéval de Scotia,la future Écosse.On sait qu’il livra des battailles et défit des royaumes,mais sa vie et sa personnalité confinent à la légende qui n’a fait que croître durant les presque 1200 ans qui ont  passés depuis le règne de Cinaed mac Ailpin,anglicisé en Kenneth MacAlpin.pourtant derrière la légendaire Histoire de l’Écosse du 9e siècle,il y a un homme qui a réellement existé et qui a su faire l’impossible pour sauver son peuple et fonder un royaume.

 

« Quhen Alpyne this kyng was dede,he left a sowne wes cal’d Kyned.   Dowchty man he wes and stout.All the Peychti he put out.                             Gret bataylis than dyd he,to pwt in freedom his contre. »

Ces vers du poète écossais Andrew of Wytoun (1350-1423),tirés de son ouvrage « Orygynale Cronykil of Scotland « ,sont parmi les plus anciennes références connues de la geste de Kenneth.Aujourd’hui les historiens ont pu reconstituer sa vie en démêlant la légende de la réalité en dépit du peu de traces écrites de la période post-romaine des îles Britanniques.En effet,les moines de l’île des Iona et de Northumbria ne pouvaient tenir leurs chroniques de façon régulière en raison des très fréquents raids Vikings.Donc les sources écrites pour cette période sont fragmentaires et parfois contradictoires.Quant aux écrits du Moyen-Âge plus tardif,ils sont à prendre avec beaucoup de circonspection.

On sait que durant la majeure partie des 8e et 9e siècles les côtes et l’intérieur des terres septentrionales des îles Britanniques étaient en proie à la terreur et au désordre en raison des assauts incessants des Vikings.D’après la légende,c’est dans la vacuité du pouvoir provoquée par ce chaos que Kenneth MacAlpin fit son apparition sur la scène de l’Histoire.Il est né entre l’an 800 et l’an 810,son père était le roi Alpin ll de Daliriada,un royaume gaélique fondé aux alentours de l’an 500 par des envahisseurs Irlandais menés par Fergus Mor.À l’époque de la naissance de Kenneth les Gaëls étaient sous la coupe du puissant royaume Picte.Sa mère,toujours selon la légende,était une princesse picte d’une grande beauté dont l’Histoire n’a pas gardé le nom.La légende raconte également qu’Alpin ll fut décapité par les Gaëls pour s’être acoquiné avec un roi Picte,le deuxième pire ennemi des Gaëls après les Vikings.

Les historiens,de leur côté,n’ont aucune certitude quant à l’ascendance de Kenneth car sa généalogie fut écrite à posteriori par des chroniqueurs du Moyen-Âge qui avaient à cœur de le placer dans une lignée royale.Cependant,il est évident que Kenneth n’aurait pu prétendre au trône s’il n’avait eu du sang royal dans les veines,c’est pour cela que les historiens pensent que son père devait régner sur un royaume mineur,peut-être celui de Galloway.

À l’époque où Alpin ll fut tué,lors d’une bataille entre Pictes et Gaëls,les raids vikings devenaient de plus en plus fréquents et féroces ; certainement avaient-ils eu vent du conflit entre Pictes et Gaëls qui tenait les combattants éloignés,rendant ainsi les côtes vulnérables.Dès l’an 839 la monarchie picte avait été balayée par les guerriers vikings.C’est à ce moment de l’Histoire que Kenneth fait son apparition.La legende raconte que de nombreux seigneurs pictes cherchaient alors à s’emparer du pouvoir devenu vacant.Kenneth,quant à lui,réclama les trônes du royaume de Dalriada et du royaume picte,dans la mesure où il pouvait prétendre avoir des droits héréditaires sur les deux.                                                          Cependant,toujours selon la légende,il entra ainsi en rivalité avec les sept maisons royales pictes et plus particulièrement avec le prince Drust X.

Pris en tenaille entre les Gaëls et les Vikings,les Pictes avaient tout à fait conscience qu’ils avaient besoin d’un chef fort.Tous les prétendants au trône,y compris Kenneth,furent alors convoqués pour une grande assemblée dans la ville de Scone,la capitale Picte.La légende raconte que l’alcool y coula à flots.C’est là,dans ce qu’on appelle depuis lors la trahison de MacAlpin,que Drust et les autres nobles pictes prétendants au trône furent massacrés par les Gaëls et que Kenneth MacAlpin s’empara du pouvoir.

Telle est la légende.Mais la version des historiens est légèrement différente.D’après eux le trône du royaume picte n’est pas resté vacant après 839,des souverains y sont montés : Urad de 839 à 842,Bridei Vl brièvement en 842 ,Ciniod en 843,Bridei Vll de 843 à 845 et Drust X de 845 à 848.Toujours d’après les historiens,Kenneth devint roi de Dalriada en 843,puis mit cinq ans à monter sur le trône picte qu’il conquit soit lors d’une ultime bataille soit par un coup d’état.

Kenneth devint ainsi le premier souverain de la Maison Alpin,du nom de son père.Ses terres comprenaient la région picte de Fortrio et le royaume gaélique de Dalriada.Il baptisa son royaume Scotia (Alba en gaélique).Mais être souverain incontesté en son royaume ne signifie pas vivre en paix pour autant.Tout autour de la jeune Scotia des ennemis se tenaient prêts au combat ; au nord les Highlanders,surnommés « les hommes de Moray »,à l’ouest les Irlandais avides de récupérer les territoires anciennement conquis par Fergus Mor,au sud les Anglo-Saxons du royaume de Northumbria,sans oublier ceux qui pouvaient frapper n’importe où sur les côtes et surtout n’importe quand : les Vikings.Ces derniers représentaient le danger le plus préoccupant pour Kenneth.La légende raconte qu’une immense flotte de 140 vaisseaux vikings se rua sur les côtes de Dalriada pour en finir avec les Gaëls une fois pour toutes.Mais avec une surprenante vitesse d’anticipation Kenneth ordonna aux Gaëls de rassembler toutes les reliques religieuses,plus particulièrement les restes de Saint Colomba de Iona,le missionnaire irlandais qui réintroduisit le christianisme en Écosse au 6e siècle, et de les mettre en sûreté en terre picte dans la ville de Scone,sa capitale.Les Gaëls,oubliant leur rancoeur contre leurs anciens ennemis pictes,acceptèrent de faire confiance à leur nouveau souverain et les reliques furent sauvées.Kenneth les récompensa en leur cédant certaines des terres qu’il avait saisies aux seigneurs Pictes qu’il avait fait assassiner.Il réussit ainsi à unir son peuple pour repousser les attaques vikings et il lança même des raids au delà du mur d’Hadrien contre le royaume anglo-saxon de Northumbria.

Là encore,les historiens ont une autre version.Pour eux,il n’y a aucune preuve que Kenneth ait vaincu les Vikings,ceux-ci se seraient même aventurés dans ses terres et auraient pris quelques îles de la côte ouest.Pour ce qui est du transfert des reliques de Saint Colomba,les historiens estiment que Kenneth a agi ainsi effectivement pour les mettre à l’abri,mais aussi dans un but politique ; de cette façon il donnait un cœur en terre picte à son royaume.

Kenneth mourut en 858 de mort naturelle.Il fut enterré sur  l’île de Iona et son frère Donald 1er lui succéda.Le royaume d’Écosse exista jusqu’en 1707,date de la fusion avec l’Angleterre.

Dans la mesure où dans la légende (et aussi un peu dans l’Histoire) on peut voir certaines similitudes : Kenneth prend le pouvoir lors d’un rassemblement de nobles prétendants,il prend les rènes d’un royaume en proie au chaos,il unit son peuple,il repousse des envahisseurs,il combat les Anglo-Saxons,il est enterré sur une île,il y a une relique chretienne mêlée à son histoire…serait-il aberrant de penser que Kenneth MacAlpin ait été l’une des sources de la construction du mythe du roi Arthur?

groucho Marx

sources:       ancient-origins.net./rexfactor.wordpress.com